CONFINEMENT : DINDE, CHAMPAGNE, SAUMON… POUR LE REPAS DE NOëL, PAS DE PANIQUE, IL N’Y A PAS DE RISQUE DE PéNURIE

Les aliments phares de Noël souffrent, comme toute l’économie, de la crise. Mais ils répondront présent le 25 décembre, avec l’espoir que les Français consommeront patriotique © Jones/REX Shutterstock/SIPA Un repas de Noël A TABLE - Les aliments phares de Noël souffrent, comme toute l’économie, de la crise. Mais ils répondront présent le 25 décembre, avec l’espoir q...